Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Thomas et Camille autour du monde

Kyoto

3 ème ville du centre de Honshu, Kyoto.

Nous avons eu la chance d'être dans une hauberge de jeunesse qui prêtait des vélos et ça nous a bien aidé pour toutes visites. En effet, la ville est grande mais surtout, tous les trucs à voir sont chacun a un bout de la ville...

 

Ces trois jours de visites nous emmèneront voir des temples, la citadelle mais aussi des quartiers commerçants et même un parc avec des singes!

Notre première visite est la citadelle. Immense château où nous pouvons y admirer les peintures des différents halls mais sans photo malheureusement. 

château (qui n'y ressemble pas vraiment)château (qui n'y ressemble pas vraiment)
château (qui n'y ressemble pas vraiment)

château (qui n'y ressemble pas vraiment)

Très jolie jardin
Très jolie jardinTrès jolie jardin

Très jolie jardin

Notre deuxième visite est le musée international du manga. Tout un univers en soi. Des notre entrée, nous apercevons un peu partout des enfants et des adultes bouquiner des mangas, il y a un même un petit jardin dehors permettant de lire allongé par terre. Nous tombons sur des immenses bibliothèques de mangas, malheuresement tout est en japonais, mais le musée sert aussi de bibliothèques moyennant un petit abonnement à l'année, les mangas ne devant pas sortir du musée. C'est facile d'y rester des heures. Le musée explique l'histoire des mangas, son mode de parution et les produits dérivés qu'il peut y avoir. 

Nous avons réussi à dénicher deux mangas en français qui nous permis une petite pause lecture. On trouve des mangas rares et des produits dérivés uniques. 

Mangas par millions!!!
Mangas par millions!!!
Mangas par millions!!!

Mangas par millions!!!

quelques images du musée
quelques images du musée
quelques images du musée
quelques images du musée

quelques images du musée

Le lendemain c'est matinée temples avec  d'abord le temple du pavillon d'or, habillé de feuilles d'or. 

Pavillon d'Or!
Pavillon d'Or!

Pavillon d'Or!

Et c'est après cette petite visite que nous avons pu expérimenter le concept de nourriture gratuite. Il y avait en fait pleins de petits commerçants ambulants qui faisaient goûter leur produits, mais c'est mal nous connaitre que de penser qu'on ne ferait que goûter. 

On a eu le droit donc au thé japonais salé (thé salé avec quelques fleurs), des crèpes à la pâte de riz gluant fourré au Anko (pate de haricot rouge sucré), et à plein de goût différents, qu'on devait donc tous goûter (chataigne, sésame, citron, érable, chocolat, ...)...

Nous avons continué notre chemin à vélo jusqu'au Ryoan-ji puis au Ninna-ji, où nous avons pu regoûter encore quelques petits délices (et visiter les temples).

Temples!
Temples!Temples!

Temples!

Ensuite nous sommes passés dans la forêt de bambous... près d'un jolie temple.

KyotoKyotoKyoto
KyotoKyoto
KyotoKyoto

Après tout cela: place aux singes d'Iwatayama.

Ce sont donc des macaques au visage bien rouge spécifiques du Japon qui vivent sur cette petite montagne en liberté (enfin dans un parc quand même). Il y en a un peu près 140 avec même des tout bébé. Habitués au humains, ils ne se préoccupent même pas de nous même en étant à quelques centimètres d'eux. C'est marrant de les voir faire leur petite vie tout en étant si proche d'eux.  Leur journée est rythmée par des moments épouillage, des moments bagarres et cris incessants, moments repas. 

On peux les nourrir de cacahuètes ou de pommes dans une cabane avec des barreaux, nous permettant d'être un peu protégé, car quand il s'agit de nourriture ce n'est plus vraiment les mêmes. 

Tout ça avec une beau panorama sur la ville de Kyoto. 

Nos amis les macaques.
Nos amis les macaques.
Nos amis les macaques.
Nos amis les macaques.
Nos amis les macaques.
Nos amis les macaques.
Nos amis les macaques.
Nos amis les macaques.
Nos amis les macaques.
Nos amis les macaques.
Nos amis les macaques.

Nos amis les macaques.

Nous finissons notre journée par quelques flâneries dans les rues commerçantes de Kyoto.

Nous nous laissons tentés par des Takoyakis bien chauds pour le 4h: ce sont des boules de pâtes avec du poulpe frit à l'intérieur cuite avec une sauce trop bonne, et quelques algues. 

Les vendeurs les cuisent sur des moules spécifiques et ne font que de les retourner sans cesse. C'est des plats comme ça qui nous font réellement adorer le Japon, on se demande alors pourquoi on ne connait que les sushi et sashimi de la cuisine japonaise, qui révèle tellement d'autres saveurs. 

 

Takoyaki
Takoyaki

Takoyaki

marché de Nishikimarché de Nishiki
marché de Nishiki
marché de Nishikimarché de Nishikimarché de Nishiki

marché de Nishiki

Pour le 3eme et dernier jour à Kyoto, nous sommes allez au temple Fushimi Inari, appelé aussi le temple aux 10 000 tori. Et on ne les a pas compter mais il y en a au moins ça. C'est impressionnant de se balader sur plusieurs kms de portes vermillon-orangé d'un peu toutes les tailles. Ces tori ont été acheté par de riches hommes d'affaires ou de grands groupes, et une tori peut valoir jusqu'à 10 000 euros selon la grandeur et l'emplacement. 

On a pu faire une balade de deux heures à travers ces tori vers un sommet, et plus on monte et moins il y a de personne et on se retrouve seul à parcourir cet étrange chemin. Toutes les écritures sont orientées vers le sommet de la montagne. 

 

Kyoto
Kyoto
Kyoto
Kyoto
Kyoto
Kyoto
Kyoto
Kyoto

Il ne faut pas trop mettre la tête entre les portes car là on retrouve nez à nez avec d'énormes araignées (mais vraiment énormes).

oui ça c'est de la grosse araignée!

oui ça c'est de la grosse araignée!

Après avoir pris un déjeuner de ramen, nous allons dans un petit temple pour nous trouver un coin pour manger la glace qu'on vient d'acheter, mais on s'aperçoit qu'il y a une sorte de cérémonie qui se prépare et pleins de personnes ont leur petit plateau repas. On demande donc le prix de ces plateaux car ça à l'air quand même super bon (malgré le fait qu'on vient déjà de se manger un repas), et sans même comprendre pourquoi on se retrouve avec deux plateaux repas gratuits que ces fabuleux japonais nous ont offert très gentiment. 

Deuxième repas qui passe très bien: soupe udon (nouilles japonaises) avec une omelette qui a le goût de pain perdu, et un petit dessert qui est une soupe d'Anko chaude avec des mochis. C'était vraiment trop trop bon. Tout ça en profitant du mini concert d'instrument typique japonais: le Koto (qui ressemble à une harpe couchée) et de flûte. Aperçu dans la vidéo ci dessous.

 

KyotoKyoto

Concert dans le temple de Koto et flûte japonaise

La cérémonie montre des personnes déguisées en démons rouge, vert et marron; et d'autres en habits traditionnels. Le tout s'effectue autour d'un bucher qui prendra feu à la fin. 

La cérémonie dure presque 2h. Chaque personne défile et plusieurs fois même, un archer tire 6 flêches (non pointues) dans différentes directions, puis ils mettent le feu au bucher, où s'échappe un énorme nuage de fumée, qu'ils amplifient avec de l'eau et des amulettes de prière en bois. La vidéo ci dessous sera plus explicative. 

Vidéo de la cérémonie de feu

Photos de la cérémonie de feu
Photos de la cérémonie de feu
Photos de la cérémonie de feu
Photos de la cérémonie de feu
Photos de la cérémonie de feu
Photos de la cérémonie de feu
Photos de la cérémonie de feu
Photos de la cérémonie de feu
Photos de la cérémonie de feu
Photos de la cérémonie de feu
Photos de la cérémonie de feu
Photos de la cérémonie de feu
Photos de la cérémonie de feu
Photos de la cérémonie de feu

Photos de la cérémonie de feu

Bon finalement après ça, on va au temple d'en face pour manger notre glace qui a un peu fondu et on va voir les 1001 statue de la déesse de la compassion Khannon. 

Kyoto

Le soir nous allons au temple Kiyomizu dera, qui a une énorme terrasse soutenue par des piliers de bois, une vue sur la tour de Kyoto et surtout un éclairage de nuit qui se reflète sur les érables oranges et sur le temple. 

Nous faisons une expérience insolite d'entrer symboliquement dans l'utérus de bouddha, il s'agit en fait d'un couloir sans lumière et très étroit. On se retrouve dans un endroit inconnu et tout noir où on ne sait même qu'il y a une personne à 3 cm de soi. Arrivé à la fin, il y a une grosse pierre dont on doit faire le tour et faire un voeu en même temps. Peut être qu'il se réalisera...

En sortant du temple on retrouve les rues commerçantes et les fameuses crêpes d'anko qu'on peut goûter à tous les goût, et on se fait même le plaisir d'en prendre tellement que ça nous fait le repas du soir et un petit doggy bag pour la route, c'est pas génial ça. 

Temple de nuit
Temple de nuit
Temple de nuit
Temple de nuit
Temple de nuit
Temple de nuit
Temple de nuit

Temple de nuit

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Océane 29/11/2016 10:49

C'est réellement magnifique... Si je vais au Japon, je sais où aller. Kyoto me donne réellement envie!!! Magnifique citadelle et pavillon d'or. Ce qui m'émerveille c'est la richesse de choix que peut t'apporter cette ville!! C'est vous me faîtes franchement saliver... Moi qui suis pas fan des sushis, je suis sûre d'aimer ce que vous me décrivez... ENJOY Gros bisous!