Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Thomas et Camille autour du monde

Bilan: Myanmar

Bilan de nos 21 jours passés au Myanmar, pays mystérieux car récemment ouvert aux touristes.

Bilan: Myanmar

Premières impressions:

la première réaction est thermique, car les 30° durant la journée à l'ombre ça change du Japon à 5-10°. Ensuite on retrouve l'ambiance des pays de l'Asie du Sud-Est, beaucoup de circulation, une ville qui bouge, des boui-boui et magasins dans la rue, tout ça dans un univers un peu chaotique mais qui a ses propres règles. Par contre niveau prix c'est pas cher.

Nous avons des impressions mitigées pour notre séjour en birmanie, ne vous étonnez pas de voir les points négatifs en premier.

Nous nous attendions à un pays peu touristique, rural, permettant d'apprécier la vie des locaux, ce qui n'était pas du tout le cas. La Birmanie a su rattraper son retard et égale même la Thailande. Ce qui n'est pas forcement une mauvaise chose, car nous avons pu aussi croiser de nombreux français, backpackers étrangers et échanger nos récits et anecdotes de voyages ce qui était plutôt agréable. Mais nous avons donc été un peu déçu de voir des dizaines de bateaux à moteur de touristes sur le lac Inle, des taxis nous harcelant presque toutes les 5 minutes dans la rue, des lieux très touristiques. Le Cambodge et le Laos étant plus appréciable à ce niveau là.

Trek avec Away,notre guide et Laurent

Trek avec Away,notre guide et Laurent

Place du gouvernement et présence des militaires:

Ce qui nous a pas mal gêné dans ce séjour au Myanmar c'était de savoir où partait l'argent de nos dépenses car au final même en faisant attention à qu'on depensait, on ne savait pas si ça partait pour le gouvernement ou pour les locaux ou pour des entreprises quelconques. 

Le gouvernement est en effet depuis peu un peu mieux puisque Aug saw suu ki a plus ou moins le titre de premier ministre, mais la transition se fait petit à petit. Et comme le prix du visa, les entrées des temples et sites archéologiques vont déjà au gouvernement, à rajouter à celà que les compagnie de bus, les banques appartiennent au gouvernement et se prennent de grosses grosses marges, il ne reste finalement plus grand chose pour la population locale.

Même les hotels apparemment payent des taxes au gouvernement pour pouvoir héberger des étrangers...  le guide pendant le trek nous a dit que les bars doivent payer l'équivalent de 1000 euros à l'état pour une licence pour vendre de l'alcool (ce qui représente ici une belle somme).

Au final il ne reste que le prix de la nourriture et le trek qui reviennent au locaux. On se demande donc si le fait d'avoir été faire du tourisme n'a pas aggraver les choses pour les locaux, ou est ce qu'il arrive à mieux vivre grâce au tourisme. 

 

On a pu voir pendant notre séjour de nombreux militaires un peu partout, et on voit qu'ils tiennent une place encore très importante dans le pays. Effectivement il y a souvent des guerres entre les différentes ethnies ou religion et l'état prend parfois parti à ces guerres. Par exemple, il y a des affrontements entre les bouddhistes et les musulmans et le gouvernement prend parti pour les bouddhistes.

Pendant nos trajets de bus, notamment au Nord et dans l'Ouest, nous nous sommes arrêtés de nombreuses fois à des chek point où les militaires vérifiaient les identités des étrangers et des birmans, avec surement une belle part de corruption derrière tout ça. 

On voit ici que les militaires ont la belle vie, déjà pour voir qu'un golf leur ai reservé c'est que ça ne doit pas être trop dur. 

Et c'est le fait de ne pas trop savoir justement comment est le gouvernement, à qui revient l'argent, comment est il utilisé ensuite par le gouvernement et est ce que la population en profite... des questions importantes qui restent en suspens et qui ont eu un effet un peu négatif sur notre voyage et notre ressenti. 

 

Transports:

Nous nous rappellerons des trajets passés dans les nombreux bus totalisant 71h30 de trajet au Myanmar. Nous nous rappellerons de la climatisation excessive (15°) alors que lorsqu'on met le nez dehors il fait 30°, la musique et les téléfilms birmans à un volume excessivement fort; les routes jonchées de nid-de-poule avec des lacets accompagnées de l'odeur de vomi... les birmans ne supportant pas le voyage... et nous non plus, le sac à vomi n'était jamais très loin. 

Ce qui nous a un peu déçu était le prix relativement chers pour le pays, et le fait de ne jamais avoir les renseignements que l'on désirait. On demandait les prix et les horaires de bus, et il n'y avait à priori qu'un bus dans la journée, alors que ce n'était pas le cas. On voulait prendre les bus locaux mais ce n'était pas faisable, et le prix était toujours un prix pour les touristes, 4 ou 5 fois plus cher que pour les locaux. 

Enfin, tout ces petits contretemps nous font aussi apprécier le repos ou les trajets qui se passent bien, ce sont les aléas du voyage.

Bilan: Myanmar

Culture: 

A ce niveau là, on retrouve un peu la même chose dans toute l'asie du sud-est, une religion bouddhiste très présente avec de nombreux temples, un pays très rural où on a l'impression de revenir 100 ans en arrière où toute l'agriculture se faisait à la main ou à la charrue, quelques grosses villes surchargées en population et assez dense. 

Par contre au niveau de la religion, il y a quelques différences pour la birmanie par rapport au reste de l'asie du sud est: on observe de grandes stupas d'or au centre de chaque temple, et on peut voir beaucoup de moines un peu partout, ici une grande partie de la population devient moines pour une ou plusieurs années, ils sont très respectés, on les voit faire la quête de donation souvent très tôt le matin. Et on a pu voir quand même quelques moinesses souvent habillées en rose ou gris, mais apparemment elles sont moins respectées que leur égaux masculins.

Paysages:

Le Myanmar est quand même un pays assez grand et qui comprend beaucoup de montagnes, il est même un peu enclavé entre toutes ces montagnes et comprend deux grands lacs. Les paysages sont très jolis, des rizières avec en toile de fond les montagnes. Le Lac Inle est particulièrement beau. La nature a repris un peu ces droits sur les temples de Bagan mais ça reste très gentil par rapport aux temples d'Angkor au Cambodge, qui sont assez spectaculaires pour ça, où on peux trouver un énorme arbre qui s'est niché dans les murs des temples d'Angkor.

On a essayé le Thanaka (bois frotté sur une pierre avec de l'eau que les birmans se mettent sur le visage)

On a essayé le Thanaka (bois frotté sur une pierre avec de l'eau que les birmans se mettent sur le visage)

petits paysages
petits paysages
petits paysages
petits paysages
petits paysages
petits paysages

petits paysages

Nourriture:

La cuisine birmane est essentiellement constituée de plats à base de riz ou de nouilles de riz, mais on voit l'influence de l'inde sur sa cuisine avec quelques plats au curry, notamment les chapatis, qui ressemblent au pain indien. 

Le poisson grillé que nous avons mangé à Ngapali valait le détour, et franchement nous garderons un excellent souvenir de la cuisine birmane. 

Bilan: MyanmarBilan: Myanmar

Bugdet détaillé pour le Myanmar:

Bilan: Myanmar

Nous avons donc dépensé par jour et par personne:  17,83 euros

Encore une petite économie de faite ,car nous avons budgetté 21 euros par jour et par personne, grâce aux nombreux bus de nuit que nous avons pu prendre, la nourriture essentiellement des les bouiboui de rue (même si on ne s'est pas privé), et les hôtels les moins chers que nous prenions systématiquement.

Exemples de prix au Myanmar:

Prix du repas le moins cher: 0,40 centimes par personne (des espèces de crèpes vraiment très bonnes en plus)

Prix du repas le plus cher: 4,2 € pour deux (le fameux poisson grillé à Ngapali)

Prix d'une bière pression au resto: 60 centimes d'euro

Ticket de train Mandalay- Bagan: 80 centimes pour 180 Kms

Ticket de bus pour Mrauk'u: 29 euros pour 480 kms 

Prix d'une nuit en chambre double: 19,3€ (à Mrauk'u) pour la plus chère et 14€ (Bagan) pour la moins chère

Location de vélo à la journée: entre 1 € et 1,5€

Location de scooter à la journée: 6 €

Prix de l'entrée à Bagan/ lac Inle: 17,8€/ 9€

QUELQUES CHIFFRES EN VRAC:

Kms parcourus à pied/ en vélo/ en Moto: 165/60/180 kms

Nombre de Kms en train: 260 kms en 9 h  (29 km/h)

Nombre de Kms en Bus: 2100 kms en 71h30 (29,3 km/h) sans compter les 5 h 30 de retard cumulées.

Nombres de Kms en bateau: 60 kms

Nombres de Kms totaux: 2825 kms

Transports utilisés: Train, bus, bateau, scooter, scooter electrique, tuk tuk, taxi, vélo, pick-up minibus, camions 

Nombres de nuits passées dans le bus/ train: 5 nuits/ 1 nuit

2 épisodes de Gastro: un à Bagan pour Thomas et un à Mrauk'u pour Camille (les joies du voyage).

 

Pire souvenir de Camille: Nuit dans le bus  pour Ngapali avec une envie de vomir à cause de la route et aussi de la gastro, des heures qui ont passées très lentement.

Pire souvenir de Thomas:  Nuit dans le bus de Mrauk'u à Ngapali (pour une fois Camille et Thomas seront d'accords) aussi désagréable que dans le train pour Bagan mais 14 fois plus cher. 

Meilleur souvenir de Camille: Monter pieds nus sur les temples de Bagan au levé du soleil.

Meilleur souvenir de Thomas: d'avoir rendu un moine très très heureux grâce au film du drone

 

 

Voilà notre itinéraire:

Et voici pour terminer comme toujours une vidéo de notre séjour en Birmanie:

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Océane 07/01/2017 18:44

Super vidéo!!

Amélie et Marie-annick 29/12/2016 10:57

Coucou !!! Merci pour les commentaires historiques et politiques sur le Myanmar !!
C'est vrai que cela fait réfléchir
Super vidéos avec le Drone ! c'est impressionnant ! :)
On attend les images du treck de l'anapurna!