Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Thomas et Camille autour du monde

Bilan: Nepal

Le proverbe qui dit «  on va au Népal une première fois pour les paysages, et on y retourne une seconde fois pour les népalais », est bien vrai, les népalais bien qu'étant dans un des pays les plus pauvres au monde sont très souriants, d'une grande gentillesse et très courageux. On a rencontré pas mal de très adorables népalais(e)s , et malgré le fait qu'il ait subit un seisme très destructeur ils restent toujours très souriants. Dans les montagnes, malgré des conditions de froid et d'altitude extrême on les voyait porter 50 kg de bois sur le dos, ne pas broncher et nous saluer d'un chaleureux "Namaste". C'est pour les paysages et les gens qu'un petit coup de cœur s'est fait pour le Nepal.

Bilan: Nepal
Bilan: Nepal
Bilan: Nepal
Bilan: Nepal
Bilan: Nepal
Bilan: Nepal
Bilan: Nepal

Culture et religion:

Les népalais sont principalement hindouistes mais ont une religion hindouiste un peu particuliere avec un mélange de bouddhisme, ces deux religions sont donc en étroite relation dans ce pays, et on peut voir de nombreux hindouistes et bouddhistes partagés le même temple. Le Nepal comprend quand même la ville où est né Bouddha : Lumbini, et dans les petits villages de montagnes c'est la pratique du bouddhisme qu'on voit le plus souvent, avec ces pagodes aux yeux de bouddha.


 

Bilan: Nepal

Place de la femme :

pour la femme au népal, c'est dur, nous avons pu voir de nombreuses femmes dans les montagnes porter souvent plus que les hommes (bois, paille, matériel) sur leur dos, elles sont souvent à s'occuper des champs en plus de la maison et des enfants ce qui leur fait des journées bien difficiles.

Certains traditions, qui semblent quand même bien revolues, peuvent persistées :

- la femme peut être chassée de la maison lors de ces menstruations,

- la femme doit s'immoler dans le bucher funéraire de son mari, ce sont des pratiques qui ont existé mais qui sont maintenant interdits par la loi.

Malgré tout une népalaise se mariant avec un étranger ne pourra donner la nationalité népalaise à son enfant, et la femme se retrouve souvent sans ressource et sans pouvoir avoir les biens de son mari à sa mort. 

Paysages :

Surement un des plus beaux pays pour les amoureux de montagnes et de nature, et un des plus intéressants pour les sports de plein air : trekking, VTT, rafting, parapente...

Ces 25 jours au Népal ont été même trop court, surtout avec les 10 jours passés à Katmandou à cause du visa indien, même si la capitale est intéressante, ce n'est pas pour la ville qu'on vient en général au Népal, et profiter de la nature un peu plus nous aurait encore plus plu.

Les sommets des Annapurnas sont très impressionnants, et le sommet de l'Annapurna I est même un sommet beaucoup plus dangereux que le sommet de l'Everest. Nous avons été éblouis par les paysages qui ont été très différents selon l'altitude pendant le trek. En basse altitude, la végétation est dense et tropical, on voit de nombreuses rizières en terrasse, les montagnes sont très escarpées, puis plus on monte et moins il y a de végétation, on peut voir les premiers yak, et le sommet des Annapurnas. On aperçoit la neige et les lacs gélés, et on est tout seul au milieu de cet immense espace, et on se sent tout petit mais aussi incroyablement bien. 

Bilan: Nepal
Bilan: Nepal
Bilan: Nepal
Bilan: Nepal
Bilan: Nepal
Bilan: Nepal

Cuisine nepalaise :

On retrouve très souvent les mêmes plats dans les restaurants, et au final on avait bien fait le tour des différents plats népalais:

 - les momos: beignets vapeur à la viande 

- les chowmeins: plat de pâtes frits avec des légumes

- le dal bhat: plat de riz blanc avec différentes sauces et légumes et des lentilles

- les pains népalais qui ressemblent au chapati

-riz frit

- rouleau de printemps

-Thé tchai et au masala: Thé au lait épicé qui vient d'Inde

- Lassi: yahourt fermenté pouvant être sucré, salé, épicé, aux fruits, et qui font beaucoup de bien lorsqu'on vient de manger un plat épicé.

- Fromage au lait de Yak (ça fait du bien de manger un peu de fromage)

 La cuisine népalaise emprunte donc beaucoup de note à la cuisine indienne, et reste quand même pas mal épicée (curry, piment et poivre). A la fin, c'était le défi de tous les jours de trouver des plats non épicés, car un peu ça va mais d'avoir la bouche en feu à tous les repas ça devient un peu lassant.

Par contre pendant le trek , il y avait toujours le choix entre des plats occidentaux (plat de pâtes, pizza, burger) et des plats népalais mais jamais epicés. Ils devaient savoir que les occidentaux ne mangent pas epicés. Et ça faisait du bien. Le matin c'était porridge, muesli ou pancakes (de grosses portions) et c'était super pour commencer la journée.  

Bilan: Nepal
Bilan: Nepal
Bilan: Nepal
Bilan: Nepal
Bilan: Nepal

Trek :

Se retrouver pratiquement seul au milieu de ces gigantesques montagnes enneigées était une superbe expérience, malgré le froid, la saison est quand même propice à se retrouver pratiquement tout seul sur le chemin, le silence et le seul bruit des oiseaux est très reposant. On profite donc des petites choses qu'on a, rien que le paysage suffit. En effet physiquement c'était assez éprouvant avec le froid et l'altitude, mais au bout de 3 jours on commence à s'habituer (enfin Camille s'y est habituée mais pas Thomas qui en a souffert pendant tout le trek), et le fait d'être près du feu et d'avoir un bon gros plat chaud est un réel bonheur, même si le trek en reste très fatiguant. On s'est couché pratiquement tous les jours à 19h 20h car la journée et le froid nous fatiguaient beaucoup. La descente a elle aussi été très éprouvante de part les kilomètres parcourus (environ 30 km par jour). L'expérience serait à refaire en une saison un peu plus chaude (septembre-novembre) même si il y a beaucoup plus de monde. On se retrouvait à chaque fois tout seul dans les guesthouse et même parfois dans le village entier, ce qui nous a permis de voir les conditions de vie des népalais en cette saison. C'est le premier trek aussi loin que nous faisions et c'est d'une toute autre envergure que les treks de 3-4 jours que nous avions pu faire en Asie. Plus dure physiquement, mais on apprend aussi à connaître ses limites et ses forces.  

Budget détaillé pour le Népal:

 

Bilan: Nepal

Nous avons donc dépensé par jour et par personne: 13,05 euros

Bon à cela s'ajoute une petite dépense extra: le parapente à 102 euros, qui nous fait 17,3 euros par jour et par personne et le visa à 39,25 euros, qui revient si on considère le tout à 19 euros par jour et par personne. Ce qui revient quand même à bien moins cher que ce qu'on avait prévu: 21 euros par jour par personne. De plus, le parapente est une dépense que nous comptons pour tous les pays car c'est une dépense que l'on aurait aussi bien pu faire dans un autre pays, mais l'occasion a voulut que ce soit au Népal.

Le Népal est donc bien l'un des pays les moins cher que nous ayons fait et de loin. 

Tout ça s'explique par le faible coût des logements (5-6 euros la chambre double) et des repas (1-2€ pour deux à Katmandou, 1-2€ par personne à Pokhara), mais aussi par le fait d'avoir été 10 jours en trek (donc sans visite et sans même payer le prix de la chambre). Pendant le trek nous avons juste eu la nourriture à payer et les droits d'entrée dans la zone protégée. Nous avons finalement fait peu de trajet, et c'est tant mieux vu la longueur des trajets pour le peu de kilomètres parcourus. 

Nous avons donc pu faire quelques extras, en achetant quelques souvenirs et quelques cadeaux de Noël pour la famille. Nous avons pu envoyer ce colis de tout de même 8 kg depuis Varanasi en Inde, car depuis le Népal il y avait de fortes chances qu'on ne le retrouve jamais. 

Les seules visites à Katmandou, qui étaient excessivement chères vu le coût du pays, nous avons pu les avoir à un prix défiant toutes concurrences (gratuits) par un astucieux stratagème qui consiste à contourner de 50 m les entrées payantes. 

Niveau confort, les douches à l'eau chaude ont été assez rares et le wifi dans les hotels très médiocre, il y a quelques fois des coupures de courant, mais on ne va pas se plaindre quand on sait que les népalais n'ont pour la plupart pas accès à l'eau courante, et dont le revenu annuel moyen est d'environ 700 euros. 

Exemples de prix au Népal:

Prix du repas le moins cher: 60 roupies (55 centimes) par personne pour un plat de momos

Prix du repas le plus cher: Le réveillon de Noel: 20 euros pour deux

Fourchette de prix d'un plat de pâtes pendant le trek: 3 à 5 euros

Fourchette de prix d'un petit dejeuner (pancake ou muesli): 2 à 4 euros

Prix d'une bière au resto: 300 roupies (2,7 euros)

Prix du bus Katmandou- Pokhara: 800 roupies (7,2 euros) pour 204 km

Prix de la jeep Besi Sahar- Chame: 1300 roupies (11,8 euros) pour 65 km

Prix du bus Bhulbhule- Besi Sahar: 200 roupies (1,8 euro) pour 8 km

Prix d'une nuit en chambre double à Katmandou, Pokhara: 7 euros avec un gros petit dejeuner compris

Location de scooter la journée: 600 roupies (5,5 euros)

Location de barque à la journée sur le lac de Pokhara: 1000 roupies (9 euros)

Prix du Durbar square à Bahktapur (que nous n'avons pas payé): 1500 roupies (13,6 euros)

Prix du pull de Thomas/ Camille: 2000 roupies (18 euros)/ 800 roupies (7,2 euros)

Prix d'une carte postale: 15 centimes

QUELQUES CHIFFRES EN VRAC: 

Kms parcourus à pied/ en scooter: 126 kms pendant le trek/ 300 kms pour 6 jours en scooter

Nombre kms en bus: 672 kms parcourus en 29 h: NOUVEAU RECORD DE LENTEUR: 23,2 km/h de moyenne

66 kms parcourus en Jeep en 8h

Transports utilisés: Bus, scooter, jeep, taxi, barque

Température minimale atteinte: -20° (Manang)

Altitude Maximale atteinte: 4530 m

Nombres de momos mangés: 150 momos pour deux 

Nombre de jour de pluie: 1 jour de pluie et 1 jour de neige (et oui c'est la saison sèche)

 

Pire souvenir de Thomas: le froid pendant tout le trek

Pire souvenir de Camille: Nuit à Pisang avec un mal de tête persistant et ne pas pouvoir sortir le nez du duvet à cause du froid

Meilleur souvenir de Thomas: les 30 premières minutes de parapente à Pokhara, avant d'avoir les nausées

Meilleur souvenir de Camille: S'amuser en sautant et patinant sur le lac gelé près de Manang

Expériences inoubliables et moments forts du Nepal :

Danser avec des népalais (à deux reprises, et qui étaient souvent ivres)

Faire du parapente à plusieurs centaines de mètres de hauteur

Faire du patinage sur un lac gelé

Se laver dans les sources d'eau chaude à 40° alors que dehors la température extérieur est de -5 -10°

Se faire arreter par des policiers nepalais qui nous disent qu'on n'a pas le droit de conduire de scooter (ba oui, en France, on a le droit de conduire un 50cm3 avec le permis B mais ils ont oublié de l'écrire sur le permis international...)

Manger des centaines et des centaines de momo (bœuf, poulet, fromage, épicé ou non, à la vapeur ou frit...)

Voir en pleine rue le sacrifice et la boucherie d'un boeuf

Se faire teindre les cheveux


 

Bilan: Nepal

Et comme à l'accoutumée, un montage vidéo de notre séjour au Népal:

Et notre itinéraire au Népal:

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Océane 24/01/2017 20:30

Super expérience... Même si le Népal m'attire vraiment, le froid me rebute de plus belle! A voir donx pour une autre periode! Vraiment magnifique sinon!

Hubert 24/01/2017 18:57

Regarder votre blog c’est mieux que de regarder la télé ! On y voit des beaux paysages et on apprend plein de choses.

Nick 24/01/2017 18:50

Le proverbe pourrait dire : « On va au Népal une première fois pour les paysages, et on y retourne une seconde fois pour les Népalais et encore pour les paysages ». décidément, je crois que ce pays m’attire, on doit se sentir si petit et si humble devant cette nature immense et si belle. Mais l’admirer se mérite (surtout au mois de janvier !), et du coup de voir les Népalais si souriants, malgré la rudesse de leur quotidien, cela nous épate et nous donne une leçon de vie et nous permet peut être d’entrevoir ce qu’est le vrai bonheur.
Bon, le sort des femmes est encore à améliorer, mais ne l’est-il pas dans le monde entier ? Quand on voit les remarques de certaines personne dans les pays occidentaux qui se disent civilisés, on en doute.
Merci et bravo de nous faire tant voyager, ça égaye notre quotidien un peu morose ! et puis on va faire comme les Népalais, on va sourire à la vie et aux autres !