Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Thomas et Camille autour du monde

Trek au Népal : jour 1

Vue depuis le bus
Vue depuis le bus

Vue depuis le bus

dans le bus

dans le bus

2/01/2017

Premier jour du trek, ce n'est pas un vrai jour de trek car nous prenons le bus de Pokhara pour Besi sahar puis une jeep pour Chame. Nous avons pu négocier notre ticket de bus car nous étions 7 personnes. Ainsi nous payons 350 roupies népalaises le bus par personne (tarif initial de 500 roupies). Nous partons à 7h pour un trajet de 4h dans les montagnes avec des locaux assis dans l'allée centrale sur des tabourets en osier. 

C'est là à l'arrêt de bus que nous rencontrons le 8 ème membre de notre équipe: Pierre, un espagnol.

Une fois à Besi sahar, nous cherchons une jeep. Celles-ci montent jusqu'à Manang mais nous nous arrêtons à Chame. Ça représente tout de même un trajet de 8h pour faire 65km dans une jeep où nous sommes 18 ! Nous négocions encore une fois le tarif à 1300 roupies par personne (12€) au lieu de 2000.

Ah qu'est ce qu'on est serré au fond de cette boite, chantent les sardines, chantent les sardines

Ah qu'est ce qu'on est serré au fond de cette boite, chantent les sardines, chantent les sardines

Trek au Népal : jour 1
Trek au Népal : jour 1

Ce voyage restera dans nos mémoires, comme sûrement un des plus beaux et aussi l'un des plus dangereux.

Nous nous retrouvons à 8 (9 avec le rabateur de la jeep) dans le coffre ouvert, c'est à dire que l'espace est vraiment très très restreint, c'est à peine si on peut tous s'asseoir. On se prend très très fréquemment les barres de métal de la jeep dans le dos, dans la tête, dans les bras. Notre corps sera marqué de plusieurs bleus. Pendant tout ce trajet, nous nous agrippons pour ne pas tomber alors que le gars de la jeep se fait un joint par heure (les français qui ont testé ce fameux joint étaient KO avec une latte). Ça doit aider à rester calme!

Tout le chemin est en fait une piste de terre ou de rochers (plus ou moins gros) qui a juste la largeur d'une voiture. On franchit même de nombreuses rivières avec la jeep, c'est très impressionnant. Le trajet se fait très près du précipice et de la rivière en contrebas, qui est très belle mais un peu trop proche à notre goût , à peine à quelques centimètres des roues. Surtout que ces fameuses roues sont franchement lisses! On a même le droit à une pause changement de roue crevée, sauf que la roue de secours est encore en pire état, si c'est possible.

À 15h, le soleil bascule de l'autre côté des montagnes et la température commence à chuter très rapidement.

Trek au Népal : jour 1
Trek au Népal : jour 1
Trek au Népal : jour 1
Trek au Népal : jour 1
Trek au Népal : jour 1
Trek au Népal : jour 1
Trek au Népal : jour 1
Trek au Népal : jour 1
Trek au Népal : jour 1
Pneu crevé

Pneu crevé

Mais c'est à partir de Dharapani, 18h, que les choses se compliquent, un point auquel nous n'avions pas pensé : la neige. Oui on s'attendait à de la neige mais pas à cette altitude là, et surtout pas sur la route!!! 

Alors de nuit en jeep sur une route enneigée qui monte beaucoup à quelques centimètres du précipice, on ne faisait pas les fières, surtout quand à plusieurs reprises la voiture a dérapé et s'est embourbée dans la neige. On a cru à quelques reprises aller directement dans le vide.

 

Nous arrivons finalement à Chame vers 20h. Le chauffeur nous dépose devant une guesthouse dans laquelle nous prenons rapidement un repas devant le poêle avant d'aller dormir dans nos duvets avec encore 3 grosses couvertures dessus pour sentir un peu moins le froid (il n'y a aucun système de chauffage dans les chambres).

enfin au chaud!
enfin au chaud!
enfin au chaud!

enfin au chaud!

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Nick 14/01/2017 12:43

Ouah la tranche de la jeep pour 18 personnes ! ça semble impossible de caser tout ce monde !
Là, vous êtes vraiment dingue, on a peur pour vous rétrospectivement : le chauffeur un peu shooté, les pneus lisses, le précipice à quelques centimètres... et le froid qui tombe à partir de 15 heures...Vous en gardez de bons souvenirs quand même .
Le Népal, un trek dans l’Himalaya, un de mes rêves d’ado... Mais là, le rêve s’estompe, du coup, aurais été capable de faire ce périple . Bonne question !