Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Thomas et Camille autour du monde

Bilan: Inde

"L'Inde tu l'aimes ou tu la détestes".

Pour notre part nous serons un peu mitigés. D'un côté il y a des points positifs et d'un autre côté de nombreux points négatifs. Nous nous étions imaginés une inde sale, pauvre et fatigante, et bien nous n'avons pas été déçu. Néanmoins malgré le fait que les indiens sont très fatigants, oppressants, nous avons pu découvrir un aspect intéressant de ce pays, notamment à Bundi (petit havre de paix), et on peut comprendre certaines personnes aimer voir adorer ce pays.

Nous n'avons donc pas aimé ce pays, nous sommes même content de le quitter mais il a été une expérience intéressante et pleine de surprise. Et cet avis ne nous concernent que nous, et que pour cette partie du pays, c'est à dire le nord et la partie la plus peuplée. Nous avons surtout été dans de grosses villes, et l'Inde a surement beaucoup d'autres choses à offrir, mais en 16 jours c'est impossible d'avoir un avis définitif et objectif sur ce pays tellement grand.   

Bilan: IndeBilan: Inde
Paysages et monument indien
Paysages et monument indien
Paysages et monument indien
Paysages et monument indien
Paysages et monument indien
Paysages et monument indien
Paysages et monument indien

Paysages et monument indien

Culture :

c'est bien dans ce pays que le choc des cultures prend tout son sens, dès le passage de frontière on a pu noter la différence. Ici c'est la surprise à tous les coins de rue, mais pas forcement positivement. Tout est un grand foutoire, des voitures qui se frayent un chemin passant devant des dizaines de tuktuks, qui manquent de t'écraser, en voulant éviter une vache ou un chien, et toi mais ça c'est accessoire (tu n'es pas sacré contrairement à la vache). Les rues sont jonchées d'ordures dont les chiens et les vaches en font leur repas. Et les odeurs te prennent directement au nez, en passant par différents coktails d'odeurs : urine, ordures, merde de vache, pneus brulés, curry. C'est à peine si les indiens se cachent pour uriner et on se retrouve souvent nez à nez avec eux en pleine action...

Notre première ville en inde était Varanasi une ville très sacrée, mais là aussi nous n'étions pas au bout de nos surprises : voir des cadavres brulés sur des buchers en plein air sur les quais, juste à coté d'un énorme tas d'ordures et plusieurs hommes qui urinent à coté. Et à moins de 5 mètres du bucher, on peut trouver des barbucs. Oui c'est sur ici il n'y a vraiment pas la même relation à la mort. Des vaches par dizaines dans les petites rues de Varanasi où il est donc difficile d'éviter les bouses. Le bruit des klaxons qui ne s'arrêtent jamais, et les nombreux tuktuk t'oppressant tous les 50 m pour pouvoir t'arnaquer. Bienvenue en INDE. Et encore nous devons dire que nous nous étions fait une image très obscure de l'inde au vue des nombreux témoignages des différents voyageurs rencontrés avant. Il faut dire qu'ils n'étaient pas nombreux les touristes à dire "aimer l'Inde", alors on a été un peu surpris en bien d'avoir quand même un peu de repos la nuit et dans certaines villes, et d'avoir la plupart du temps la place de circuler sur les routes. Et oui car nous on a quand même fait le Vietnam. Notre souvenir d'Ho Chi Minh avec ses milliers de scooters et de klaxons nous est vite revenu en mémoire. 

Bilan: Inde
Bilan: Inde
Bilan: Inde
Bilan: Inde
Bilan: Inde
Bilan: Inde
Bilan: Inde

Sinon niveau arnaques, et bien on a quand même réussi à ne pas se faire trop arnaquer, faut dire qu'on nous avait mis au parfum. Pour les plus courantes :

  • Le tuktuk qui te dit que l'endroit ou tu veux aller est à 10 km alors qu'en fait il est à 3-4 km (le prix est donc doublé). Solution : avoir Google map, c'est même indispensable.

  • Le mec qui te fait la visite des lieux avec l'histoire des monuments, mais qui après avoir sorti son baratin 5 minutes te dit que c'est 300 roupies. Solution : ne jamais écouter et prévenir tout de suite que vous ne paierez pas et que vous n'avez pas besoin de guide (il y en a qui sont très insistants).

  • La femme qui te pose un tika (point rouge) sur le front sans que tu lu ai rien demandé et qui te demande 100 roupies  Solution : dès que tu vois une personne s'approcher de toi avec quoique ce soit dans la main, vite l'éviter.

  • Le mec qui veut te prendre en photo avec ton appareil photo avec ton ami(e) devant un monument , et qui te demande des roupies ensuite. Solution : ne jamais rien demander à un indien, demandez plutôt à des touristes.

  • Le mec qui t'aide à te relever gentiment et qui en fait te demande de l'argent. Solution: Ne rien lui donner.

  • Le mec qui te dit que c'est 50 le prix, et qui te dit ensuite que c'était en dollars (alors qu'un dollar vaut 65 fois plus qu'un roupie). Solution: toujours bien se mettre d'accord sur le prix en roupies. 

  • Le mec qui se met à l'entrée d'un parc et qui te dit que c'est 50 roupies alors qu'en fait c'est gratuit. Solution: Regarder si les indiens payent et faire comme eux.

Bilan: Inde
Bilan: Inde

Malheureusement avec tout ça, on ferme surement des portes à des indiens très gentils, car toute discussion est close d'emblée par peur de devoir payer ensuite. Et le moindre signe de gentillesse ou de service se monnayent. Beaucoup d'indiens te posent des questions et viennent très facilement vers toi : comment t'appelles tu ? Quel age as tu ? Es tu marié ? Dans quel hôtel tu loges ? Quel es ton emploi ? Mais c'est souvent pour ensuite te demander de l'argent et nous avons trouvé ça vraiment dommage.

C'est en sortant des grandes villes, qu'on peut surement rencontré des indiens formidables, mais à conseiller, mieux vaut faire le sud et les petits villages pour rencontrer des indiens qui ne pensent pas qu'à l'argent (si ça existe).

Les indiens sont très curieux, nous posant souvent des questions, nous dévisageant sans cesse, regardant au dessus de ton porte feuille ou de ton portable lorsque tu le sors. Ils adorent les photos et nous avons eu de très très nombreuses demandes de selfies avec eux (expérience de Kota). C'est tout cet ensemble de choses qui fait que l'Inde (enfin surtout les indiens) est très fatigante.

Pour les points positifs (oui car il y en a quand même), les indiens sont très curieux, ont le contact très facile, aiment faire la fête et les photos (selfies). Pour rencontrer des gens c'est le pays parfait, faut-il savoir si ces personnes sont malveillantes ou pas. Ils ont une culture vraiment à eux : nourriture, habits, façon de penser, cinéma, architecture, danse,... qu'on ne retrouve pas dans d'autres pays.

Place de la femme :

c'est le premier pays où on voit, même à notre place de touriste, autant les inégalités entre les femmes et les hommes. Déjà premier constat les hommes gouvernent la rue, c'est un peu près à 80% d'hommes dans la rue, et c'est encore pire passé la nuit. On arrive à trouver une présence féminine un peu plus dans les lieux touristique et à l'intérieur des maisons. Deuxième constat : à la gare, il y a une file réservée aux handicapés ET au femme (sur le même guichet) et les sièges dans le métro sont réservés aux personnes âgées, aux handicapées et aux femmes (toutes les femmes). A croire que les femmes sont handicapées... 

Les différentes traditions comme la dot dû par la fille au mariage, l'infanticide des filles à cause de cette dot, l'avortement sélectif, les mariages forcées, le viol et meurtre pour l'exemple font parties des nombreuses inégalités de ce pays.

Les femmes ont donc une taux d'alphabétisation plus faible que les hommes, un taux d'activité professionnelle plus bas que les hommes : les femmes étant principalement à la maison et dans les champs. 

Films intéressants à voir sur le sujet: "Les femmes du bus 678", "La saison des femmes", "déesses indiennes en colère"

 

 

Bilan: Inde

Pauvreté et systeme de castes :

C'est bien dans ce pays que nous avons été confronté en permanence à la pauvreté et à la mendicité. Chaque jour des enfants, hommes et femmes, estropiés ou non nous ont demandé de l'argent, avec insistance. Pourtant dans les nombreux pays qu'on a fait, la pauvreté est aussi présente mais là, elle est omniprésente et devant nos yeux. C'est assez dur d'être face à des enfants de 5-6 ans nous demandant de l'argent. Pourtant pour nous le meilleur moyen d'aider et de diminuer la pauvreté est de donner pour des associations, ou au pire de leur donner de la nourriture. Nous avons pu voir de nombreux bidonvilles, qui sont par quartiers, parfois sous les ponts, avec un état de saleté inhumain.

Pour parler du système des castes:

La société indienne est traditionnellement divisée en quatre grandes classes sanctionnées par la religion hindoue. Ces castes sont :

  • les brahmanes : prêtres, enseignants, lettrés ;
  • les kshatriyas : roi, princes, et guerriers ;
  • les vaishyas : artisans, paysans, agriculteurs et bergers ;
  • les shudras : serviteurs.

Les intouchables sont en Inde un groupe d'individus exclus du système des castes, ils sont considérés à proprement parler comme « hors du système des castes »Ils représentaient environ 170 millions de personnes en 1996 et sont désignés généralement par le terme de Dalit qui signifie « opprimé ».  L'appartenance à une caste est héréditaire, ce qui limite les possibilités d'ascension sociale. 

 

    Pour nous, c'était compliqué de différencier une personne d'une bonne caste d'une autre personne d'une caste inférieure. Certains dalits sont donc soient mendiants, sans logement ou dans les bidonvilles, ou avec des métiers particuliers (éboueurs, crémateurs …) très mal vus par la société indienne. Et il est pour eux très dur d'accéder à d'autres corps de métier et très mal vu de se marier ou de se mélanger avec des personnes de castes plus élevées. La discrimination se fait donc dès la naissance et souvent même fait par le nom de la personne. Elle ne pourra donc que difficilement avoir le métier qu'elle veut, ou se marier avec qui elle veut. Et c'est pareil pour toutes les castes. Nous n'avons donc pas pu voir les effets des castes car nous ne savions pas par exemple si cette personne était de telle ou telle caste, mais on a pu voir de grandes disparités sociales. De nombreuses personnes mendiantes et sans logement et d'un autre côté des indiens très riches. 

    Il est donc plus difficile d'apprécier un pays avec autant d'inégalités.

    Bilan: Inde
    Bilan: Inde
    Bilan: Inde
    Bilan: Inde

    Nourriture :

    La nourriture indienne est très très épicée, ce n'est pas du tout la même quantité de piment que dans les restaurants indiens en France. Prenez le plat le plus épicé d'un resto indien en France, et rajoutez une énorme dose de piments rouges, verts les plus forts que vous trouverez, au moins 30 g de poivre, deux gousses d'ail et 3 oignons rouges bien piquants et vous aurez un aperçu d'un plat typique de l'Inde. C'est pour dire qu'on demandait toujours NO SPICY et on avait toujours un plat qui arrachait la bouche. On essayait vraiment de prendre des plats qui n'avaient pas l'air épicé. On a quand même testé quelques plats indiens, mais nous avons très vite été vers les restaurants avec des plats occidentaux (pates, burger, pizza, frites). Mais même les frites sont frites dans le piment et le Mcdo lui aussi est très épicé.

    Nous avons gouté quelques desserts : pâte d'amande, œuf en neige sucré, mais ce n'est pas très fameux.

    Le Lassi est par contre très bon, le raita et le curd bons aussi.

    La plupart des plats indiens sont végétariens ce qui est plutôt bien pour la planète et ils arrivent à faire de nombreux plats variés sans viande. Ils ne vendent pratiquement pas d'alcool. On s'est vu parfois proposer une bière au restaurant mais celle ci ne figurait jamais sur le menu (pour ne pas payer de taxes).


     

    Quelques plats
    Quelques plats
    Quelques plats
    Quelques plats
    Quelques plats
    Quelques plats
    Quelques plats
    Quelques plats
    Quelques plats
    Quelques plats
    Quelques plats
    Quelques plats
    Quelques plats
    Quelques plats

    Quelques plats

    Budget détaillé pour l'Inde:

    Bilan: Inde

    Nous avons donc dépensé par jour par personne: 13,16 €

    Et en comptant le visa qui nous a coûté 50 €, cela nous fait 16,14 € par jour et par personne.

    L'Inde est un pays très bon marché, qui rivaliserai presque avec le Népal. On n'aurai pu plus dépensé sur certains points comme les visites (si les monuments de New Dehli avaient été ouverts...). On a été très surpris de voir les prix de toutes les visites doubler voir tripler par rapport aux guides. Tous les prix ont en fait augmenté depuis Avril 2016 et sur les panneaux d'affichage des entrées on voit toujours l'ancien prix, ce qui nous a beaucoup énervé. Par exemple le musée national valait 200 roupies il y a un an et vaut maintenant 650 roupies (9,3€), ce qui fait une énorme augmentation, c'est pourquoi nous ne l'avons pas fait. 

    ticket du fort d'agra qui nous ont couté 500 roupies
    ticket du fort d'agra qui nous ont couté 500 roupies

    ticket du fort d'agra qui nous ont couté 500 roupies

    Nous n'avons pas pu faire le fort rouge à Delhi, ni la mosquée, et d'autres monuments à cause du prix relativement chers par rapport aux prix du pays.

    Par contre, le budget nourriture aurait pu être diminué, mais on n'en pouvait vraiment plus de manger épicé dans les boui boui de la rue, donc on essayait de prendre des restaurants assez bons marché mais qui restent toujours plus chers que les boui boui. 

    Sur les transports, on a presque pas marché (par rapport aux autres pays) et on a pris beaucoup les tuktuks, ce qui augmenté le budget. Par contre nous avons pris train et bus locaux, qui sont peu onéreux. 

    Sur le logement, les hôtels étaient très médiocres mais au moins vraiment pas chers. Souvent sales, sans eau chaude et avec une connexion internet déplorable. Pour avoir un hôtel un peu près potable les prix montaient très rapidement. Pourtant en général on se satisfait avec pas grand chose, on ne fait pas les difficiles mais le bruit, et la saleté étaient parfois durs à supporter.

    Une chose qui nous a été difficile à comprendre était le temps que les restaurants indiens mettaient à nous préparer un plat, souvent une heure voir plus, même pour des choses simples comme une salade de tomates. Parfois on les voyait aller chercher les légumes ou fruits pour préparer le plat mais parfois on se demandait vraiment ce qu'il faisait dans leur cuisine. Plus longue attente : 2h30 pour des pâtes à Agra...

    Exemples de prix en Inde:

    Prix du repas le moins cher: 30 roupies/ 0,45 € par personne: plat indien (pain indien avec pois chiche, oignon épicé) dans la rue

    Prix du repas le plus cher: 450 roupies/6,4 € pour deux menus au McDo

    Prix d'un kilo de riz: 30 roupies/ 45 cts

    Prix d'une banane: 5 roupies/ 7 cts

    Prix du train Varanasi- Agra: 365 roupies/ 5,2€ pour 600 kms

    Prix du bus Agra-Jaipur: 260 roupies/ 3,7€ pour 240 kms

    Prix d'une chambre double à Agra (Hotel le moins cher): 200 roupies/2,9€

    Prix d'une chambre double à Jaipur (Hotel le plus cher): 450 roupies/ 6,4€

    Prix d'une heure de bateau à Kota: 2600 roupies/ 37€ pour deux

    Prix de l'entrée au Taj Mahal: 1000 roupies/14€

    Prix de l'entrée au Musée des beaux arts à New Delhi: 500 roupies/7€

    Prix d'un tuktuk: normalement 10 roupies par km mais on a payé quelques fois 200 roupies pour 3 kms

    QUELQUES CHIFFRES EN VRAC:

    Nombre de Kms en bus/ Train/ total: 840 kms parcourus en 21h30/ 1100 kms parcourus en 37h dont 13h de retard/ 1940 Kms au total en 58h30 soit une moyenne de 33 km/h.

    Transport utilisés: Tuktuk, rickshaw (taxi vélo), bateau, bus, train

    Coups de klaxon entendus en moyenne par jour: 18000 (en moyenne 30 klaxons à la minute)

    Nombres de selfies faits avec des indiens: 300 (et encore ça c'est parce qu'on leur disait non)

    Nombres de tuktuk pris: 25

    Nombres d'indiens qui ont uriné devant nous: 48

    Nombres d'indiens qui ont chié devant nous: 2 (oui c'est possible, oui c'est l'inde)

    Nombres de jours de diarrhée cumulés à deux: 13 jours (oui presque la totalité du séjour, oui c'est l'Inde, et encore on faisait vachement attention à ce qu'on mangeait et à ne boire que de l'eau en bouteille) 

    Temps moyen pour la préparation d'un plat en restaurant: 1h (y compris pour une salade de tomates ou un bol de céréales)

    Pire souvenir de Camille: La pollution à Jaipur

    Pire souvenir de Thomas: La pollution à Jaipur (on est d'accord sur ce point)

    Meilleur souvenir de Camille: Balade en bateau à Kota (enfin de la nature). 

    Meilleur souvenir de Thomas: La visite du Taj Mahal

    Expériences inoubliables et moments forts en Inde:

    - Visite du fameux Taj Mahal

    - Prendre un tuktuk avec un chauffeur qui ne fait que de chanter pendant tout le trajet (mais vraiment à fond dans sa musique)

    - Avoir Shakira dans la tête après l'avoir écouté 30 fois en boucle à l'hôtel d'Agra (ils étaient fans)

    - Se faire faire un tatouage au henné

    - Se faire prendre en photo 50 fois dans la journée

    - Faire du bateau sur le Gange

    - Voir des vaches, chèvres, cochons, singes en pleine rue

    petite vidéo résumé de notre séjour en Inde:

    et notre itinéraire:

    Partager cet article

    Repost 0
    Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

    Commenter cet article

    Nick 07/02/2017 19:23

    L’Inde et les Indous : on aime ou on déteste ! Ben, on voit que vous n’êtes pas si catégoriques. C’est vrai, ça semble une société inégalitaire et patriarcale, mais ça bouge ( il y a eu Gandhi, ... il y a Vandana Shiva écrivaine, écologiste, féministe qui défend la biodiversité et lutte contre le brevetage du vivant...) .
    Comme vous le dites, il y a peut-être à voir d’autres régions de l’Inde le nord-est, le sud...

    Océane 07/02/2017 10:22

    normalement déjà arrivés en Argentine! Hâte! Amérique Latine Let's go!

    Océane 07/02/2017 10:21

    Bon ok... les indiens sont horribles ahah mais sinon vous avez vu des choses exceptionnelles! Vraiment magnifique! J'attends de voir la suite! Super vidéo! Bisous ENJOY

    Thomas 07/02/2017 11:18

    Après ça a été notre expérience mais l est fort possible que si on avait choisi un autre itinéraire on aurait apprécié l'Inde... Il y a des choses magnifiques dans le sud ou dans la province du Cachemire au nord! Comme souvent en Asie, quand c'est trop touristique, c'est finalement beaucoup moins bien