Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Thomas et Camille autour du monde

Protesta à Carhuaz

26 avril, 5h du matin, nous sortons de l'hôtel pour notre excursion organisée vers la laguna 69 près de Huaraz. Enfin "près" est relatif car nous avons 3h de route en bus.

On se pose dans le bus et on se rendort tranquillement. Vers 6h30 du matin, nous nous réveillons pour découvrir que le bus est à l'arrêt depuis une demi-heure. En effet, le village de Carhuaz, que l'on doit traverser, est en pleine protestation. Aussi les habitants ont bloqués les routes avec des pierres, des tronc, des taules et même un silo renversé. Le guide nous dit qu'on attend encore maximum une demi-heure et que si on ne peut toujours pas passer, on rentrera à Huaraz.

Finalement, nous réussissons à passer à travers les barrages. Et nous voilà partis pour une belle randonnée décrite dans l'article précédent.

Protesta à Carhuaz
Protesta à Carhuaz

16h30, fin de notre randonnée, on repart en bus. On essaie tant bien que mal de s'endormir. Soudain on entend un choc et le bus fait demi tour à vitesse grand V. On entend de nombreux autres chocs sans comprendre ce qui se passe quand les autres passagers du bus nous font signe de nous baisser et nous montre : on se fait caillasser ! Le bus s'arrêtera un kilomètre plus loin pour vérifier s'il n'y a pas de blessé et voir l'étendue des dégâts. 

Bilan : pas de blessés mais tout le monde est choqué en particulier ceux qui étaient près des 3 vitres qui ont explosé ! L'interieur du bus est à moitié couvert de verre et de quelques cailloux.

 

Quelques véhicules vont vers le village mais la vitesse à laquelle ils font marche arrière laisse penser qu'ils subissent le même sort.

Protesta à Carhuaz
Protesta à Carhuaz
Protesta à Carhuaz
Protesta à Carhuaz
Protesta à Carhuaz
Protesta à Carhuaz

Nous attendons encore une heure que la police sécurise le village puis on nous dit qu'il faut le traverser à pied pour prendre un bus de l'autre côté, la route étant impraticable pour le bus.

S'ensuit la traversé des 4km du village. Avec la centaine d'autres personnes qui se sont retrouvés bloqués comme nous, nous nous rendons compte de l'ampleur du blocage : tuiles et pare brise explosés au sol, pierres, tronc d'arbres, buchers, carcasses de voitures, c'est une vraie scène de guerre. A coté de ça, les casseurs français sont des petits joueurs...

Nous croisons une colonne de policiers qui commencent à nettoyer mais il y en a pour un moment. Enfin nous arrivons de l'autre côté du village où de nombreux taxi et van nous attendent pour nous remmener à Huaraz.

 

de retour à l'hôtel vers 22h, nous regarderons sur internet et il s'agissait d'une protestation contre une très forte augmentation des taxes décidé par le maire. 

Protesta à Carhuaz
Protesta à Carhuaz
Protesta à Carhuaz
Protesta à Carhuaz
Protesta à Carhuaz

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Nick 04/05/2017 01:55

Nous en France, on va essayer de manifester dans le calme (« résistance ! ») et puis ne pas s’en prendre à des routards qui viennent visiter le pays avec leurs sacs à dos. Pas cool !

Océane 02/05/2017 22:14

Ouille ouille ouille

amélie 02/05/2017 14:21

Hé bien ... vous avez du avoir peur ?
Prenez des notes d'organisations de constestations pour la France ! on en aura besoin !