Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Thomas et Camille autour du monde

Mindo, paradis des colibris et des papillons

Depuis Quito, 2h de route (80 kms), et nous voilà à Mindo, ou la forêt de nuages, avec donc des nuages quasi permanent sur une forêt ayant toute une biodiversité immense.

Trajet depuis Quito depuis le terminal Ofélia (Nord - 45 min du centre ville) avec la compagnie Flor del Valle (3,10 $- départ à 7h-8h-9h-11h et retour à 15h et 17h)

 

Voici un avant goût de Mindo en vidéo sur la première partie de l'équateur: Cuenca, Quito, Mindo.

On loge dans une formidable petite guest house avec le propriétaire très sympathique pour 8 $ par personne. 

On commencera tout de suite par aller à la ferme de papillons "Marioposario" (7,5 $) située à 2,5 kms du centre. 

Avant l'entrée, on tombe devant les fameux oiseaux-mouches ou colibris de leur petit nom en train de manger dans des mangeoires spéciales. 

Ces tout petits oiseaux se nourrissent du nectar des plantes grâce à leur longue langue. 

On a été stupéfait de voir leur rapidité, un instant on les voit  là et l'instant d'après ils sont partis 10 m plus loin. On ne voit même pas leur battement d'ailes tellement c'est rapide (80 Hz)!

Ils font du sur place pour pouvoir "butiner" les fleurs.

Mindo, paradis des colibris et des papillons
Mindo, paradis des colibris et des papillons
Mindo, paradis des colibris et des papillons
Mindo, paradis des colibris et des papillons
Mindo, paradis des colibris et des papillons

Dès notre entrée on se croit déjà dans un autre monde, des centaines de papillons virevoltent dans tous les sens.

Mindo, paradis des colibris et des papillons
Mindo, paradis des colibris et des papillons

On peut voir de nombreuses espèces de papillons: Rouge, jaune, bleu, vert, orange, transparent, oeil de chouette... et de toutes les tailles. 

On peut voir les papillons sortir de leur chrysalides (enfin ça prend du temps-environ 4h) ou juste admirer les différentes chrysalides.

Mindo, paradis des colibris et des papillons
Mindo, paradis des colibris et des papillons
Mindo, paradis des colibris et des papillons
Mindo, paradis des colibris et des papillons
Mindo, paradis des colibris et des papillons
Mindo, paradis des colibris et des papillons
Mindo, paradis des colibris et des papillons
Mindo, paradis des colibris et des papillons
Mindo, paradis des colibris et des papillons
Mindo, paradis des colibris et des papillons
Mindo, paradis des colibris et des papillons

Des gamelles de bananes écrasées sont disposées un peu part pour nourrir les papillons et en s'en mettant sur le doigt cela nous permet de nourrir le papillon sur notre propre doigt.

Expérience insolite que de voir cette longue trompe de papillon nous lécher les doigts. 

Mindo, paradis des colibris et des papillons
Mindo, paradis des colibris et des papillons
Mindo, paradis des colibris et des papillons
Mindo, paradis des colibris et des papillons
Mindo, paradis des colibris et des papillons
Mindo, paradis des colibris et des papillons
Mindo, paradis des colibris et des papillons

On restera pratiquement deux heures là dedans à cause des papillons mais aussi à cause de la grosse pluie qui est dehors et qui ne donne pas du tout envie de sortir. 

On rentrera quand même sous la pluie car la ferme aux papillons fermait (16h), et en moins d'une minute on est trempé, malgré nos K-way... la forêt de nuages ne s'appelle pas comme ça pour rien!

Notre deuxième jour à Mindo, nous seront réveillés par un beau soleil (Wahou Incroyable en Equateur). 

Nous prenons le taxi pour le Sentier des Cascades qui est 7 km plus loin (5 $), car apparemment il n'y a pas le bus / camionnette aujourd'hui. 

Nous faisons notre deuxième expérience de Tarabita (cabine de fer tenue qui traverse la canopée), en nous permettant d'admirer la magnifique forêt verte de Mindo (5$ avec entrée au parc). Et ça va bien vite, en moins de 30 s nous avons traversé. 

 

Mindo, paradis des colibris et des papillons
Mindo, paradis des colibris et des papillons
Mindo, paradis des colibris et des papillons

On décide de faire le sentier des 5 cascades qui prend 2h aller et retour. 

L'humidité est omniprésente mais au moins il fait beau. On est de retour dans la jungle. On ne verra finalement que 4 cascades car pour aller à la dernière on devait traverser la rivière à pied et il y avait un peu de courant et un peu de profondeur. Du coup on fera en plus la cascade Nambillo qui est à 15 minutes à pied de la Tarabita. 

Mindo, paradis des colibris et des papillons
Mindo, paradis des colibris et des papillons
Mindo, paradis des colibris et des papillons
Mindo, paradis des colibris et des papillons
Mindo, paradis des colibris et des papillons
Mindo, paradis des colibris et des papillons
Mindo, paradis des colibris et des papillons
Mindo, paradis des colibris et des papillons
Mindo, paradis des colibris et des papillons

On reprend la tarabita et on décide d'aller faire la Zipline / circuit de tyrolienne Mindo Canopy Adventures située à 3 kms de la tarabita sur le chemin de retour pour Mindo.

On en profite tant qu'il fait beau car c'est assez rare en Equateur, et on fait le circuit des 10 tyroliennes à 20 $ par personne. (Il y a aussi un circuit avec les 2 plus grandes tyroliennes ou 3 petites tyroliennes à 8 $).

On s'équipe avec harnais, casque et poulie, et c'est parti pour une heure de glissade dans le vide. Pas de souci niveau sécurité puisqu'il y a un moniteur qui nous accroche et nous pousse au départ et un autre moniteur qui nous réceptionne en douceur. 

On traverse au dessus de la jungle, INCROYABLE!!!

 

Mindo, paradis des colibris et des papillons
Mindo, paradis des colibris et des papillons

On fera deux tyroliennes tous accrochés ensemble (le Mono et nous deux), ça va bien vite, et le mono freine avec sa main. 

Camille en fera une en mode superman, c'est à dire en position horizontale sur le ventre la tête en avant, avec les jambes autour du mono (position un peu bizarre ^^) mais qui donne beaucoup de sensations et l'impression de voler au dessus de la canopée. 

A partir de la moitié du parcours on aura le droit à la pluie...

Superwoman!!

Superwoman!!

Mindo, paradis des colibris et des papillons
Mindo, paradis des colibris et des papillons

On fera deux tyroliennes dites "rapides" où on doit se mettre en position horizontale les pieds vers l'avant, une main qui tient le câble pour être bien droit et freiner si on veut... A TOUTE VITESSE!!!

Mindo, paradis des colibris et des papillons
Mindo, paradis des colibris et des papillons

Justement la dernière tyrolienne, qui est rapide et la plus longue, qui est de 400 m de long, est géniale.

Camille la fera en position "Mariposa", c'est à dire papillon, donc la tête en bas, bras et jambes écartés. Le moment où on commence à avoir la tête en bas n'est pas très rassurant, mais vite rattrapé par l'incroyable sensation de liberté, et la sensation de laisser aller car on ne tient que par le câble. 20 secondes à être un peu plus près des nuages. 

Mindo, paradis des colibris et des papillons

Après cette fantastique expérience de vol au dessus / à travers la jungle qui passe trop vite, on redescend vers Mindo, encore une fois sous une pluie démentielle. 

Les rues de Mindo se sont transformées en rivières, et on n'essaye même plus de garder nos chaussures au sec car remplies d'eau.

 

Mindo, paradis des colibris et des papillons
Un petit plongeon?!

Un petit plongeon?!

On prendra le bus pour Quito à 17h, complètement trempés.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Camille 25/05/2017 05:22

Oui on ne pensait jamais dire ça mais oui le crachin breton nous manque!!!!

Nick 24/05/2017 01:57

Super vue de la cathédrale filmée par « ledronedethomas » ! J’ai été épatée par la ferme aux papillons multicolores qui viennent se nourrir sur vos doigts et à la rapidité et à l’agilité des colibris. L’expérience de la tarabita et des tyroliennes en mode : « normal », « superwoman » ou « position mariposa » doit être époustouflante. Voir les photos donne des frissons, alors le vivre ...La pluie, toujours la pluie, vous allez regretter le crachin breton.