Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Thomas et Camille autour du monde

Santa Marta

Depuis San Gil, plusieurs compagnies proposent des bus de nuits direct pour Santa Marta. Nous partons ainsi à 19h pour arriver à 7h à Santa Marta (prix : 55000 COP / 17€ par personne).

Le terminal de bus étant encore une fois très excentré, nous cherchons un bus de ville pour le centre. Et heureusement il y en a ! Bon ils sont bien cachés, il fait d'abord passer l'aire pour les taxis puis une pelouse et arrêter un bus (direction bastidas ou mercado - 1600COP / 0,5€ par personne) alors qu'il n'y a pas d'arrêt. Mais vu le tarif, c'est préférable au taxi (15 000 COP).

 

On trouve assez rapidement un hôtel pas trop cher (hôtel Dorian, 40 000 COP / 12,3€ la chambre double). Nous commençons par nous rendre vers la plage et sa vue sur le port de commerce. De nombreuses statues d'indigènes bordent la plage.

Santa Marta
Santa Marta
Santa Marta

Nous passons dans les rues commerçantes du centre ville. Petite surprise tout de même, certains vendeurs vendent des appareils photos, des perches à selfies et... Des flingues. Oui ça va bien ensemble, quasi en libre service sur le trottoir, on se croirait déjà aux états Unis...

Santa Marta
Santa Marta
Santa Marta
Santa Marta
Santa Marta

L'après midi, nous partons pour Taganga, village à proximité de Santa Marta (bus sur la Carrera 5 ,1700 COP / 0,5€ par personne). Le village est connu pour sa plage et ses nombreuses agences de plongée.

En arrivant, il y a un orage assez intense. Heureusement, c'est une averse de type mousson donc 10 minutes plus tard, le soleil repointe le bout de son nez sur des rues inondées. Nous nous rendons sur la plage assez sympa, il faut bien l'avouer !

La plage... Euh non les rues inondées
La plage... Euh non les rues inondées

La plage... Euh non les rues inondées

Santa Marta
Santa Marta

On se payera même le luxe de s'acheter des masques et des tubas pour observer un peu les poissons (on s'est dit que l'investissement valait le coût vu que le Costa Rica et le Belize sont bien pourvus en plages^^).

On ne regrette absolument pas ces achats puisque à quelques mètres de la plage nous observons déjà des poissons. Et s'éloignant un peu de la plage, on observe pleins de poissons, quelques coraux et des oursins. Camille aura même la chance d'observer une murène ( elle a même faillit marché dessus). 

Santa Marta
Santa Marta
Santa Marta
Santa Marta
Santa Marta

Nous resterons près de 2h à bronzer et embêter les poissons dans l'eau. Ensuite retour à Santa Marta par le même bus.

Le lendemain, nous partons pour le parc Tayrona, réserve naturelle réputée en Colombie notamment pour ses plages paradisiaques. Pour s'y rendre il faut prendre un bus près du marché central (7 000 COP / 2,15€ par personne). Il y a environ 1h de trajet car l'entrée principale est de l'autre côté du parc par rapport à Santa Marta. L'entrée du parc est assez cher : 48500 COP / 15€ par personne mais ce n'est pas tout, il faut ensuite prendre une navette (3000 COP / 0,9€) pour parcourir les 4 premiers kilomètres dans le parc. Ensuite il faut encore compter une marche de 2km pour arriver sur les plages.

Sur le chemin, nous rencontrons quelques singes occupés à se disputer.

Santa Marta
Santa Marta
Santa Marta
Santa Marta

Après une vingtaine de minutes de marche, nous arrivons enfin en vue de la première plage et de l'océan déchaîné.

Santa Marta
Santa Marta
Santa Marta

On ne peut pas se baigner sur la première plage car les courants sont très forts, on le comprend bien vu la force des vagues. Par contre les suivantes sont ouvertes à la baignade car des digues ont été construites pour casser les vagues. Nous nous arrêtons donc sur la première plage et entamons la difficile épreuve de se baigner ! Ne rigolez pas, il y a vraiment une épreuve : faire les 20 mètres entre l'ombre et la mer sur le sable carrément brûlant.

Santa Marta
Santa Marta
Santa Marta
Santa Marta
Santa Marta
Santa Marta
Santa Marta
Santa Marta
Santa Marta
Santa Marta

Vers 15h, nous reprenons le chemin de la sortie car si on peut dormir dans le parc, le chemin ferme lui a 17h. Le retour sera difficile car nous n'avions plus d'eau (on a quand même emmener 2L pour 2...). Une petite glace nous aidera à tenir avant de pouvoir acheter des rafraîchissement une fois de retour sur Santa Marta. Nous en profiterons pour acheter un borojo , fruit que nous avions déjà vu mais pas encore goûté. Il est vendu sous plusieurs emballage et est très mou. Une fois ouvert, on comprend les emballages, le fruit est fermenté et sent très fort. Pour le goût, c'est un mélange d'acide et d'amer sur un fond de vin. Bref pas bon mais c'est un stimulant (un peu comme le café mais en pas bon !)

marché et Borojo!
marché et Borojo!

marché et Borojo!

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Nick 20/06/2017 22:47

Le soleil... la plage ... Un masque et un tuba pour observer les merveilles sous-marines... un peu de bronzage, que demander de plus, c’est le paradis !

Amélie 17/06/2017 10:33

Ha oui c'est chouette de pouvoir voir les poisons ! :) Et vive la plage !