Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Thomas et Camille autour du monde

Bacalar en sept nuances de bleus

Bacalar, ou comment apercevoir toutes les nuances de bleus dans un seul lac. 

Bacalar, petit village charmant et tranquille, sur les berges d'un lac qui passe d'un beau bleu turquoise à un bleu marine très profond. 

En effet, selon la profondeur et la luminosité, la lagune devient plus ou moins bleue, c'est pourquoi on l'appelle aussi la "lagune aux sept couleurs". On peux passer d'un mètre à 100 m de profondeur en un instant... La magie du Mexique vient déjà nous frapper. 

Bacalar en sept nuances de bleus

Nous avions décidé de ne pas réserver de logement pour Bacalar, en pensant que finalement ce n'était pas tant touristique que ça, grosse erreur, car arrivés là bas, le premier hôtel est complet, nous arrivons au deuxième qui ne permet que de faire une nuit. Nous ferons donc deux hôtels (Jireh, Casa Madrid ) pour 500 pesos la chambre double, vers la gare routière, loin des hôtels clinquants du bord de lac. 

 

Nous décidons d'explorer la lagune en kayak pendant 2 h.

C'est donc sur un mini kayak assez instable, accompagné de plus du drone, que nous traversons le lac qui fait 40 km de long mais seulement 2 km (au plus 4 km) de large. Et en effet on se retrouve à passer d'un bleu turquoise avec un mètre de profondeur à un bleu marine en quelques instants. On est subjugués par les nuances de bleus. 

On arrive au canal des pirates, endroit magnifique, où on peut se baigner, et où il y a des bancs de sables très blancs, qui forment un petit canal. 

 

Vue aérienne du canal des pirates
Vue aérienne du canal des pirates
Vue aérienne du canal des pirates
Vue aérienne du canal des pirates
Vue aérienne du canal des pirates
Vue aérienne du canal des pirates
Vue aérienne du canal des pirates
Vue aérienne du canal des pirates

Vue aérienne du canal des pirates

Bacalar en sept nuances de bleus
Bacalar en sept nuances de bleus
Bacalar en sept nuances de bleus
Bacalar en sept nuances de bleus
Bacalar en sept nuances de bleus

Une petite baignade s'impose, l'eau est juste trop bonne, surtout avec la chaleur qu'il fait déjà à 9 h du matin. 

 

Bacalar en sept nuances de bleusBacalar en sept nuances de bleus

On s'essaye à faire un vol de drone sur le kayak : opération réussie ! On se pose sur la bande de sable de l'autre côté. On se retrouve à avoir de la vase jusqu'au genoux et une légère odeur d'oeuf pourri vient nous titiller les narines. 

Bacalar en sept nuances de bleus

Ensuite nous prenons la direction du cenote negro (noir). Alors oui vous allez nous demander mais qu'est ce donc qu'un cenote??? Ce sont des gouffres, des trous naturels dû à l'effondrement du sol calcaire. Ils peuvent être très profonds, 312 m pour le plus profond au monde situé justement au Mexique. Au Yucatan, on en compte près de 10 000, qui forment des anneaux concentriques autour du cratère de Chicxulub. C'est pourquoi on impute leur formation à l'impact d'une météorite de 10 km de diamètre. 

Donc le cenote negro, qui est relié à la lagune de Bacalar, a une profondeur de 100 m, et en arrivant dessus, on voit en effet que ça tombe rapidement à pique et que l'eau est bien bleue-noire. 

Bacalar en sept nuances de bleus
Bacalar en sept nuances de bleus

En rentrant au loueur de kayak on croise les différents pontons des hôtels qui dit en passant bloquent l'accès aux promeneurs aux bords du lac. Dans Bacalar même, il faut en effet entrer dans un hôtel ou chez un loueur de kayak pour pouvoir voir ce merveilleux lac...

 

Bacalar en sept nuances de bleus
Bacalar en sept nuances de bleus
Bacalar en sept nuances de bleus
Bacalar en sept nuances de bleus
Bacalar en sept nuances de bleus
Bacalar en sept nuances de bleus

On fait un vol de drone depuis le ponton du loueur de kayak, qui nous demande s'il peut les prendre sur son ordinateur. En échange, il nous offre à manger et une heure de kayak gratuite, on en demandait pas autant, très sympathique. 

Bacalar en sept nuances de bleus
Bacalar en sept nuances de bleus
Vue aérienne de la forteresse de Bacalar

Vue aérienne de la forteresse de Bacalar

Après un déjeuner d'omelette mexicaine, nous louons des vélos pour aller jusqu'aux rapides de Bacalar (Los rapidos) situés 13 km plus loin, vers un autre canal. 

On croise sur le chemin des points de vue sublimes sur le lac et le cenote Azul. 

Omelette Maya

Omelette Maya

Cenote azul et Lagune de Bacalar
Cenote azul et Lagune de Bacalar
Cenote azul et Lagune de Bacalar

Cenote azul et Lagune de Bacalar

Bacalar en sept nuances de bleus
Bacalar en sept nuances de bleus
Bacalar en sept nuances de bleus

Il faudra payer 50 pesos pour l'entrée. Et en effet les rapides sont rapides, on est vite entrainés par le courant dès qu'on se met dans l'eau. Pas moyen de se tenir aux berges glissantes mais heureusement il y a des cordes pour se tenir. Ici c'est plus le coin des Mexicains, on est les seuls étrangers et c'est mieux.

 

Bacalar en sept nuances de bleus
Bacalar en sept nuances de bleus
Singe araignée

Singe araignée

Après ça, il faut encore faire le retour sous un soleil de plomb pour pouvoir faire notre 3ème heure de kayak gratuite et voir le coucher de soleil sur le lac. 

Bacalar en sept nuances de bleus
Bacalar en sept nuances de bleus
Bacalar en sept nuances de bleus
Bacalar en sept nuances de bleus

Premier repas dans la rue, avec des salchipapas et une spécialité mexicaine en dessert : la Marquesita - une crêpe gaufrée avec fromage râpé et Nutella- un régal. 

Il y a une ambiance toute particulière dans ce village "Magico", c'est détendu et reposant. C'est touristique mais sans trop l'être. La place centrale est assez typique et rempli de locaux. Pour une première ville au Mexique, c'est une bonne entrée en matière.  

Bacalar en sept nuances de bleus
Bacalar en sept nuances de bleus
Bacalar en sept nuances de bleus

Petite vidéo sur ces expériences fantastiques près de ce lac !

En pratique :

- louer un kayak : Renta de kayake baluartes, juste en dessous de la forteresse : 150 peso / 7,5€ le kayak 2 places pour 1h30.

- louer un vélo : Hotel casa Madrid : 60 pesos / 3€ les 6h.

- Se loger : Hotel Jireh (480 pesos / 24€ la chambre double, wifi das les chambres), Casa Madrid (500 pesos / 25€ la chambre double, wifi à l'accueil).

- Los rapidos : 50 pesos (2,5€) l'entrée, situé à 13km de Bacalar.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Nick 04/08/2017 22:29

Rectificatif important : on est émerveillé par vos reportages et images ( textes, photos et vidéos). Ce vécu mis en valeur par une équipe de choc : Camille et Thomas : bravo à tous les 2. Pour être équitable : bravo à Camille pour les montages vidéo !!!

hubert et Nick 01/08/2017 10:56

C'est dronement bien, bravo Thomas !

hubert 01/08/2017 10:54

La profondeur et la couleur vues du haut nous transporte dans un monde féérique où tout plane sur ces images phénoménales.

Nick 31/07/2017 23:56

Bacalar, petit village mexicain aux eaux turquoise. Ça doit être bien sympa de faire du canoë sur ce lac ! Il est vraiment bizarre ce singe-araignée, on a du mal à repérer sa tête. C’est toujours avec un grand plaisir que l’on admire les paysages vus du ciel grâce « au drone de Thomas », magnifique !