Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Thomas et Camille autour du monde

San Gil

Première vidéo de notre séjour en Colombie: 

Etape importante de notre séjour en Colombie: San Gil, ville réputée pour ces sports extrêmes. Après rafting et tyrolienne en Equateur, on n'avait encore envie d'expérimenter d'autres activités et non pas des moindres: La descente en Rappel d'une cascade et la spéléologie.

Il y a aussi possibilités de faire du rafting, du parapente, du saut à l'élastique. 

Nous visitons d'abord le centre ville, charmant et petit en cherchant les agences d'excursions qui se situent en fait vers la calle 9, careira 10. Une bonne solution est de passer par son hôtel qui généralement propose les mêmes activités.

San Gil
San Gil
San Gil

Le lendemain c'est départ à 8h pour les 11 activités avec la fameuse descente en rappel (100 000 COP/ 30 €). On arrive au sommet d'une colline qui nous permet de voir la cascade de 60 m de haut et le canyon. 

San Gil
San Gil
San Gil

Après s'être arnaché de harnais, gants et casques, c'est parti pour la tyrolienne, qui nous emmène devant la cascade. 

San Gil
San Gil
San Gil

Et maintenant c'est le temps de se jeter dans le vide (et à l'eau), il y a d'abord une première descente de 20 m au sec, puis une seconde de 40 m sous la cascade. 

On se rappelle notre première descente en rappel dans la grotte de la salamandre à Rochegude, finalement ce n'est pas très compliqué. On se retrouve d'abord les pieds contre la parois et ensuite suspendu dans le vide. 

Par contre la deuxième partie en rappel est un peu plus difficile, la paroi est très glissante et on se retrouve sous l'eau. ça nous a fait à tous les deux une sensation de ne pas pouvoir bien respirer. Le fait d'être sous la cascade et en plus que le harnais nous sert beaucoup le ventre, ça fait un peu une sensation de crise d'angoisse mais qui disparait vite. Et on se retrouve très vite en bas de la cascade. On comprend aussi pourquoi il y a de nombreuses techniques de tortures impliquant l'eau.

San Gil

Ensuite un peu de canyoning (10 minutes à tout cassé) avec lola, la chienne toute folle de l'agence, qui nous accompagne. 

Puis filet au dessus du vide, pont tibétain, énorme échelle qui remonte toute la cascade, un pont de singe (un fil pour les pieds un fil pour les mains), puis une dernière tyrolienne qui nous ramène au point de départ. 

San Gil
San Gil
San Gil
San Gil

Au final l'agence nous avait dit 4h pour faire le circuit trajet compris, mais on a finit les 11 activités à 10h30 (soit en 2h). On voit que c'est la basse saison car on étaient les deux seuls à cette heure là, c'est donc très agréable de prendre notre temps et d'avoir les deux moniteurs pour nous. 

Nous rentrons à l'hôtel, prendre une petite douche bien chaude et ensuite manger un bon repas pour être bien en forme pour la spéléologie de cet après-midi dans la grotte de la Vache (Cueva de la Vaca- 35000 COP/ 11 €). 

Pour s'y rendre il faut prendre un bus de ville pour Curiti (2500 COP/ 0,75 €), qui dépose à l'entrée de la grotte. 

Par contre la présence du guide est obligatoire. 

La guide nous explique que la grotte de la vache s'appelle comme ça car il y a beaucoup de vaches qui sont tombées et donc mortes dedans. 

On a pour seul équipement un casque avec une lampe frontale, ce qui laisse un peu à désirer, une combinaison n'aurait pas été de trop vu qu'on va devoir se mouiller entièrement dans une eau très froide. 

On commence en plus par le plus difficile: ramper dans la grotte qui est inondée, puis ensuite plonger la tête sous l'eau (pendant 5 secondes) car la grotte est très très basse à cette endroit là. On se retrouve dans le froid la tête sous l'eau, en suivant une corde des mains. 

On arrive dans un "salon" où il y a de nombreuses chauves-souris, de quelques micros poissons dans l'eau, une grosse araignée et bizarrement des plantes qui essayent de pousser (mais qui n'y arrive pas sans lumières).

On continue notre expédition dans un second salon après un quart d'heure de marche. On peut y voir un plafond de stalactites toutes blanches, c'est impressionnant. 

San Gil

On va ensuite dans un autre tunnel où les stalactites portent différent noms: trompe d'éléphant, cascade... 

On arrive ensuite à une petite cascade où on pourra se faire une petite douche froide. 

Puis Camille s'essayera à ramper dans un tunnel très étroit sur une dizaine de mètres.

On devra faire demi-tour pour revenir à l'entrée. Le guide nous dit qu'il y a une autre sortie mais à 11h de marche d'ici et qui est très étroite. 

 

San Gil
San Gil

Après une heure et demi dans la grotte, on arrive à la sortie (entrée) où on peut voir qu'il pleut. La grotte peut être totalement inondée quand il pleut beaucoup. 

On n'avait pas prévu de change ce qui nous a valu d'avoir un peu froid pendant le temps qu'on rentrait surtout qu'à l'hôtel il n'y avait plus d'eau du tout. On a du attendre 2h avant de prendre une douche bien chaude, qu'on avait bien méritée. 

Voici la vidéo de notre journée sensation:

L'agence nous a prêté une gopro en plus gratuitement, utilisée aussi bien à la grotte que pendant les activités de la matinée. 

Vidéo de San Gil

Le lendemain, ça sera journée à Guadalupe: on vous en dit plus sur cet article. 

Et pour notre dernier jour à San Gil, nous irons voir la cascade de Juan Curi, située à 22 km de San Gil. Cette cascade fait en tout 180 m de haut (en 2 parties). Après 20 minutes de marche, on arrive enfin devant, on s'était préparé à se baigner, maillot de bain déjà mis, mais c'était sans compter sur la froideur de l'eau. On a finalement mis que les pieds dans l'eau et c'était largement suffisant. Des colombiens motivés se sont baignés quand même, et nous sommes resté un petit moment à regarder la descente en rappel de touristes. 

San Gil
San Gil
San Gil
San Gil
San Gil
San Gil
San Gil
San Gil

En pratique:

Se rendre à la cascade de Juan Curi: Bus pour Charala (au terminalito) de 45 min à 1h de trajet / 5000 COP/ 1,50 €

Entrée de la cascade: 7000 COP/ 2,15 €

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Nick 20/06/2017 22:20

Les sports extrêmes vous attirent ! Descente dans le vide, sans l’appui de la paroi ... Et avec l’eau de la cascade qui vous tombe dessus ... Expérience surement très impressionnante. Le pont de singe au-dessus du vide... Le regarder me donne le vertige. La spéléo dans la grotte de la vache, à ramper dans l’eau froide ... Vous aurez tout essayé.