Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Thomas et Camille autour du monde

La route de la mort

Après avoir checké quelques agences dans la Paz pour cette excursion en VTT qui se fait en une journée, nous jetons notre dévolu sur "El Solario" pour 40 € par personne.

On a choisit cette agence un peu grâce au tee shirt qu'ils proposaient, car toutes les agences étaient similaires sauf le tee shirt qui était dans certaines agences pas très beau et faisait beaucoup la pub de l'agence. On a quand même bien sur vérifier la qualité de leur prestation sur internet et en leur posant pas mal de questions.

La route de la mort

On prends en même temps le billet de bus pour Rurrenabaque. C'est un gain de temps pour nous, car la route de la mort que nous ferons est sur le chemin de Rurrenabaque, l'arrivée étant à 3h de route de la Paz.

C'est à 8h15 qu'un minibus vient nous chercher avec VTT sur le toit. Gros coup de chance pour nous, nous ne serons que 3 plus guide et chauffeur pour cette journée. Certains tours étant parfois jusqu'à 15 personnes. C'est une excursion pratiquement personnalisée. 

On doit d'abord monter pour arriver à Cumbre située à 4800 m d'altitude. On se retrouve devant un petit lac, avec quelques nuages de brume. On enfourche nos montures équipés de veste, pantalons, casques et gants. Il fait quand même bien froid ici.

Petite indication: Casque rouge: Thomas, casque blanc avec gopro: Camille, c'est un peu dur de nous reconnaitre dans cette accoutrement. 

Prêt pour la descente
Prêt pour la descente
Prêt pour la descente
Prêt pour la descente
Prêt pour la descente
Prêt pour la descente

Prêt pour la descente

On descend une première partie asphaltée de 20 km. Que de la descente, les freins sont déjà pas mal utilisés. On passera dans des nuages de pluie. Tout est très sécuritaire, le guide Fernando est devant et on est suivi à l'arrière par le minibus. Sur cette portion là, il y a des rambardes de sécurité. Ça met en confiance pour la suite. Cependant, contrairement à d'autres agences, nous n'avons pas de vêtements fluorescents ce qui est dommage vu le peu de visibilité dans les nuages.

La route de la mort
La route de la mort
La route de la mort
La route de la mort

Avant une petite montée qu'on fera en minibus, nous prenons le petit déjeuner avec café, thé, sandwich, bananes et barres céréales.

La route de la mort
La route de la mort
La route de la mort

Et la nous voici réellement devant la route de la mort, la route la plus meurtrière au monde (lorsque les voitures et camions y passaient auparavant). 3600 m de descente sur 60 kms sur une route de terre faisait parfois seulement 2 m de large sans glissières et avec un précipice de fou à quelques centimètres de la route.

Petite anecdote: cette route fut aussi à l'origine de milliers de morts lors de sa construction. Les uruguayens étant réduit en esclavage, furent obligés de la construire ou ils étaient jeter dans le précipice, mais mourraient de toute façon à la fin de leur travaux.

La route de la mort
La route de la mort
La route de la mort
La route de la mort
La route de la mort

On commence donc la descente, on s'habitue avec les freins qui sont utilisés pratiquement en permanence. Le paysage est splendide, des montagnes escarpées de vert. On croise de nombreuses cascades. Et en effet le vide est directement sous nos yeux.

Mais on se sent bien car il n'y a presque pas de voiture à passer (on n'en croisera que 2 pendant toute la descente). Et  il y a aussi moins de touristes que ce qu'on pensait. 
On va à une bonne vitesse quand même.

On fera quelques arrêts photo.

La route de la mort
La route de la mort
La route de la mort
La route de la mort
La route de la mort
La route de la mort
La route de la mort
La route de la mort
La route de la mort
devant le vide!!!
devant le vide!!!
devant le vide!!!
devant le vide!!!
devant le vide!!!
devant le vide!!!

devant le vide!!!

La route de la mort
La route de la mort
La route de la mort
La route de la mort
La route de la mort

On passera ensuite sur un passage très étroit avec plusieurs cascades, et donc douches obligatoires.
Mais c'est très marrant de se prendre un peu d'eau.

La route de la mort
La route de la mort
La route de la mort
La route de la mort
La route de la mort
La route de la mort
La route de la mort
La route de la mort
La route de la mort
La route de la mort
La route de la mort
La route de la mort
La route de la mort
La route de la mort
La route de la mort
La route de la mort
La route de la mort

Les mains commenceront un peu à faire mal à force de freiner et de faire attention aux cailloux. La route est très faisable mais un peu fatigante, surtout qu'a la fin il y aura assez peu d'arrêts. On a peu le temps de profiter du paysage de fou, mais on a les sensations, vitesse garantie.

On arrive à Yosita! On a descendu la route de la mort, on l'a fait !!! Toujours entier et sans égratignures. Petite pause pour laver les VTT et on ira ensuite dans un camping pour manger buffet à volonté et plonger dans la piscine pendant une heure.

Mais c'est sans compter sur l'attaque des mouches des sables, ces petites bestioles sadiques à souhaits. On nous parle des moustiques assoiffés de sang mais ces mouches sont bien pires, déjà par le fait que dès qu'elles arrivent c'est en surnombre: minimum 2342 congénères. Et qu'en plus elles peuvent agir en journée, pas de tranquillité: le jour les mouches des sables, la nuit place aux moustiques. Les piqures des mouches sont bien plus voyantes, exemple ci dessous où on peut remarquer une dizaine de piqures sur chaque bras en moins de 5 minutes. De vrais voraces on vous dit!!! Chaque morceau de peau non couverte sera piqué jusqu'à ce qu'il n'y ai plus de place, ces bestioles ayant horreur du travail mal fait. Et les piqures démangent beaucoup plus que celle des moustiques! Bon petit avantage quand même c'est qu'elles ne transmettent aucunes maladies, ce qui n'est pas négligeable. De plus, les piqures restent très très longtemps voyantes (ça fait déjà deux semaines, peut être encore un record à battre)! 

Pour tous les futurs voyageurs, si vous sentez une de ces horribles bêbêtes vous mordre, FUYEZ tout de suite, courrez vous mettre à l'abri sous un tee-shirt manche longue, bonnet, écharpe, cagoule double épaisseur, lunette de soleil, voir burqa intégrale. Les grands moyens sont de mise. 

Victoire!!!! On a descendu la route de la mort!

Victoire!!!! On a descendu la route de la mort!

Piqures de mouches des sables
Piqures de mouches des sables

Piqures de mouches des sables

Le minibus nous déposera à Yolosita pour prendre nos fameux bus pour Rurrenabaque. Bus construit par des fabricants de tanks. Rehaussé de 40 cm, sans par chocs, avec une odeur d'essence à mourir, peu confortable, mais qui nous amènera à bon port à travers montagnes et jungles devant les portes de l'Amazonie. Mais bon, si ils ont oublié le pare-choc, ils ont fait un jolie dessin dessus!

La route de la mort
La route de la mort
La route de la mort

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Sophia 25/04/2017 13:46

Eh bien, je dois dire que vous avez été courageux de faire cette route de la mort ! Personnellement, je n’y serais pas allée, lol. En tout cas, les photos sont à la fois belles et impressionnantes.

Océane 24/04/2017 09:53

Après les mauvaises surprises des agences, vous vérifiez bien! Vous allez fait et la falaise semble vraiment pentu! Que du bonheur mais j'espère que parfois ils changent les freins ahah! Ah quelle horreur les mouches... Pas de remède de grand-mère? Enjoy! Je rattrape un peu mon retard!

Amélie et Marie-annick 17/04/2017 19:15

Waaahou ! Sa à l'air super bien !! que de la descente ! :)